Le Queensland d’île en île – North Stradbroke Island

par Juil 25, 2017Australie0 commentaires

le Queensland, territoire du nord-est de l’Australie, n’est pas vraiment pourvu de bâtiments remarquables.  Sa réputation tient plutôt à son patrimoine naturel. Ce sont une quarantaine de jours que nous avons passés dans cette partie de l’Australie, plus précisément le long de la côte est du Queensland. Les paysages sont fabuleux et nos pérégrinations nous ont tantôt fait passer par les steppes arides du bush, tantôt par des montagnes verdoyantes, des falaises abruptes surplombant un océan déchaîné et des jungles tropicales luxuriantes, tantôt par des plages paradisiaques dignes de films d’aventures.

Nous voulons présenter dans une série d’articles des éléments très présents le long de la côte du Queensland : les îles.

Lors de notre road trip nous avons visité quatre îles très différentes réparties entre Brisbane et Townsville, sur environ 1400 kilomètres de côte. Nos quatre découvertes avaient leurs particularités. North Stradbroke Island et Magnetic island en bus et à pied sur une journée, Fraser Island en trek pendant trois jours, les Whitsunday Islands en croisière sur un voilier. Voici North Stradbroke Island.

Proche de la frontière sud du Queensland, North Stradbroke Island se situe à 30 minutes de voiture du CBD, dans la grande banlieue est de Brisbane. C’est une barge et un ferry qui permettent d’accéder à pied et en voiture à l’île. D’une quarantaine de kilomètres de long et d’une dizaine de large, une partie de North Stradbroke est protégée par le gouvernement au sein du Naree Budjong Djara National Park. Nous n’avons visité que la pointe nord-est de l’île, le village de Point Lookout et ses environs, compris dans la Minjerribah Recreation Area, du nom du peuple indigène originaire de l’île.

L’arrivée en ferry se fait au niveau du village de Dunwich et c’est un bus qui permet d’effectuer les dix kilomètres qui le sépare de Point Lookout

Plan de North Stradbroke Island

De nos jours, l’île de North Stradbroke est réputée pour ses interminables plages de sable blanc, ses eaux transparentes, ainsi que sa colonie de grands dauphins.

Ce sont en effet entre 700 et 1000 individus qui peuplent les eaux à proximité de la pointe nord de l’île. Ce mammifère territorial ne s’éloigne jamais à plus de 2 kilomètres de la côte. Les promeneurs chanceux peuvent admirer des groupes de 3 à 30 dauphins sautant dans les vagues. Pour notre part, ce n’auront été que quelques ailerons au loin.

Un dauphin au loin

La réserve marine qui entoure North Stradbroke et Moreton Bay est aussi le refuge de nombreuses raies manta, de tortues marines ou encore d’une des plus grandes colonies mondiales de Dugong, espèce menacée ; ils sont autour de 600-700 dans cette zone.

Si on parle aujourd’hui de l’île de Stradbroke Nord c’est parce qu’en 1896, un violent orage a déchiré en deux l’unique île de Stradbroke créant une partie nord et une partie sud. Certains noms, tel ceux du National Park et de la Récréation Area, évoquent l’habitat originel du peuple aborigène Minjerribah, c’est cependant l’histoire moderne qui est comme toujours la plus connue.

Suite à la création de la colonie pénitentiaire au coeur de l’actuelle Brisbane, l’île est colonisée dès le début du XIXe siècle. Elle prend d’ailleurs son nom de John Ross, premier comte de Stradbroke, le père du capitaine du « Rainbow », le premier vaisseau à avoir traversé la baie de Moreton. Le village de Dunwich prend lui le nom du frère de ce même capitaine. Les prisonniers de Brisbane y construisent une jetée et l’isolement de l’île permet d’y placer un centre de quarantaine pour les malades atteints du typhus. Par ailleurs, le cimetière de l’île est l’un des plus vieux du Queensland puisque les plus anciennes des 9000 tombes coloniales datent de 1850.

L’île de North Stradbroke connaît un réel essor au tournant du XXe siècle, lorsqu’une importante exploitation minière (rutile, ilmenite et zircon) y est installée. Ceci entraîne une destruction des habitats aborigènes et une fuite forcée de ces populations originelles. Aujourd’hui, l’île, cité dortoir, vit principalement du tourisme et jouit de sa proximité avec la capitale du Queensland.

Les kangourous de North Stradbroke Island

Ce que beaucoup de touristes arpentant ses plages et ses falaises ne savent pas, c’est que l’île de North Strarbroke est intégralement composée de sable. C’est en fait une immense dune créée au moment de l’aire glaciaire, il y a plus de 120 millions d’années. La végétation qui s’est développée sur l’île permet au sable de tenir et donc à l’île de ne pas s’effriter dans la mer. Cette stabilité est fragile et extrêmement vulnérable. Les parcs nationaux permettent cette protection des écosystèmes. North Stradbroke est en fait la deuxième plus grande île de sable au monde, derrière Fraser Island.

PATRIMOINE NATUREL

Fraser Island

PATRIMOINE NATUREL

Magnetic Island

PATRIMOINE NATUREL

Les Whitsundays

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien